La revue de culture protestante

Arts

Le protestantisme s'est opposé à la fonction sacrée des images mais pas à l'image en tant que telle. Dans cette rubrique, nous rendrons compte des multiples rapports entre foi et art au fil des expositions, interventions et parutions.

 

« Reconnaissances » : les peintures palimpsestes d’HLécot

Avril 2018

Travaillant depuis 3 ans sur le thème du palimpseste, « cette superposition fragile, imparfaite » qui « semble donner vie à un nouveau langage », HLécot expose ce printemps et ce début d’été 2018 ses peintures dans 3 lieux évoquant son passé mais aussi reliés à sa « vie présente » : le cloître des Billettes à Paris, la Villa Bruno Coquatrix à Cabourg et l’église Saint-Pierre de Caen.

 

Comme le parchemin des palimpsestes, « la peinture à l’huile autorise ce temps long, plusieurs mois, plusieurs semaines. C’est une traversée. » Chaque toile a donc été peinte « comme le temps s’écoule : les événements s’accumulent, les couleurs investissent la toile. Puis d’autres encore. Recouvrir, cacher, d’autres aplats, plus ou moins faciles, fluides ou heurtés, invasifs ou discrets » … Avant de revenir sur le travail, « remonter le temps », « découvrir, gratter, écailler. Sans forcer jamais, en laissant faire la peinture. Là où elle tient, comme un souvenir mémorable, là où elle se dissout, se détache, un faux-semblant dont on se libère. Un travail de lucidité ». Lucidité « abrasive » mais qui « n’altère pas ce qui est intrinsèque », qui « révèle », « épure », est « œuvre de reconnaissance ».

 

Dans chacun des 3 lieux d’exposition, le vernissage s’accompagnera de lectures (Sylvie Germain aux Billettes, Christian Bourgois et Gérard Genette à Cabourg, témoignages recueillis par l’artiste à Caen) et de musique.

 

Reconnaissances

Cloître des Billettes, Paris, du 9 au 23 avril 2018

Villa Bruno Coquatrix, Cabourg, du 12 au 21 mai 2018

Église Saint-Pierre, Caen, juin et juillet 2018

 

 

Fraternités : art et spiritualité à Angers

Avril 2018

Cela commence au temple d'Angers le samedi 14 avril par un « concert -performance » intitulé « Vibrations » avec musique d'orgue (Gérard Lefèbre) et peinture (Gilles Carré) et où « la musique classique arabe et la calligraphie feront dialoguer les arts et les cultures pour faire surgir, dans le temps de la performance, des créations originales ». Entre le temple et l'église Saint-Joseph, Fraternités insiste sur « la nécessité de déployer, de bricoler, d’inventer ici et maintenant des formes de solidarité fraternelle en actes. La fraternité n’est pas seulement une valeur ou un horizon idéal et abstrait : elle est dans les paroles, les gestes, les regards, les témoignages, les engagements de nos quotidiens, chaque fois que nous nous plaçons aux côtés de nos prochains. » Les artistes participants, une vingtaine de peintres, d’artistes textiles, de photographes et de sculpteurs « portent ce regard et cette attention avec les ressources de leur art et leur expressivité ».

 

Parmi eux, Danielle Mathieu-Baranoff « orchestre une œuvre textile collective et participative qui agrège les contributions de chacun pour tisser, point par point, pas à pas, des chemins partagés, des rencontres et des émotions », Fabrice Pedrono, avec ses photographies, nous emmène « sur les terrains de conflits, lorsque le mouvement s’arrête et que l’espérance s’abîme dans la précarité des camps de réfugiés ».

 

À noter, à l'église Saint-Joseph le 20 avril, une conférence sur l’accompagnement des migrants avec Régine Dupont (Pastorale des migrants du Diocèse d’Angers) et Laure Miquel (Fédération de l’Entraide Protestante).

 

Fraternités

14 au 22 avril 2018 (tous les jours de 14h à 19h)

Temple protestant (5 rue du Musée)

Église Saint-Joseph (2 rue Saint-Joseph)

Angers