La revue de culture protestante

Histoire

1898

Les pasteurs Benjamin Couve et Paul Doumergue fondent la revue La Foi et la Vie qui paraît deux fois par mois.
 
1930

Mort de Paul Doumergue. Pierre Maury, qui en était déjà le secrétaire de rédaction, prend le relais mais modifie la formule, la revue paraissant désormais environ tous les deux mois.
 
1939-40

Pierre Maury et Albert Finet mobilisés, Charles Westphal, pasteur à Grenoble, les remplace comme rédacteur "pour la durée de la guerre". Trois numéros paraissent début 1940, le dernier en mai avec une lettre de Karl Barth aux protestants français (une première "Lettre à mes amis français" avait été publiée en janvier mais très largement censurée par les autorités) : "Sans aucun doute, cette guerre offre un aspect particulier, pour nous tous, belligérants et neutres. Elle diffère de celle de 1914 et de la plupart des guerres précédentes. Après une longue hésitation - peut-être trop longue, mais bien compréhensible si l'on songe à la terrible portée de cette « ultima ratio » - la France et l'Angleterre ont pris les armes pour mettre fin au brutal arbitraire du droit du plus fort proclamé et appliqué sans égards pour l'actuel gouvernement allemand. Après avoir fait de l'Allemagne un antre d'effroi et de terreur, le national-socialisme hitlérien est devenu une menace grandissante pour l'Europe tout entière. Cette menace a réveillé les peuples. Au milieu du péché et de la honte de tous les peuples subsiste, par la grâce de Dieu, un reste d'ordre et de droit, de libre humanité et surtout, les fondant tous, un reste de liberté pour la prédication de l'Evangile. Là où règne Hitler, c'en est fait même de ce reste."

 

1941

Seule parution pendant l'Occupation, un cahier biblique contenant l'ouvrage d'Oscar Cullmann La Royauté du Christ et l'Église dans le Nouveau Testament. Resté en "Zone libre", Charles Westphal précise en ouverture : "Le directeur (Pierre Maury) et les principaux collaborateurs de Foi et Vie étant en zone occupée, nous avons, après un long temps d'hésitation dont nos amis comprendront sans doute les multiples raisons, finalement renoncé à publier la revue sous sa forme habituelle."
 
1945

Foi et Vie reparait. Pierre Maury passe le flambeau à Charles Westphal.
 
1947

Premiers Cahiers d'Études Juives. Charles Westphal écrit : "Ces cahiers d'Études Juives, que nous entreprenons de publier, où nous étudierons les divers aspects religieux, politiques, sociaux de la question que nous pose le peuple d'Israël dans les conditions tragiques de son existence d'aujourd'hui ; ces cahiers, qui ont l'humble et ardente ambition de professer, selon l'expression apostolique, "la vérité dans la charité" ; ces cahiers voudraient être avant tout le témoignage d'une Église qui demande pardon."
 
1957

Accaparé par ses fonctions à la Fédération Protestante de France et au Conseil œcuménique des Églises, Charles Westphal demande à Jean Bosc de lui succéder.
 
1963

Paraissant au coup par coup jusque là, les Cahiers Bibliques reprennent une publication annuelle régulière grâce au mouvement récemment créé des Équipes d'étude biblique (Wilhelm Vischer, Suzanne de Diétrich, Pierre Bonnard ...).
 
1969

Mort de Jean Bosc qui est remplacé par Jacques Ellul, membre actif du comité de rédaction depuis 1945. Les années Ellul sont marquées par des numéros d'anthologie sur les grands sujets du moment comme Église et pouvoirs, Biologie et théologie (1972), le Renouveau charismatique (1973), Écologie et théologie (1974), Sexualité (1976), Énergie et choix de société, Impressions d'Israël (1977), le Travail, Athéisme et Christianisme (1980), la Théologie de la libération (1980 et 1982), l'Islam (1983).

1986

Jacques Ellul choisit de se retirer, la revue est dirigée par Olivier Millet.

1987

Fadiey Lovsky, qui portait à bout de bras les Cahiers d'Études Juives depuis 1947, passe le relais à Philippe de Robert.

1994

Mort de Jacques Ellul, qui était resté directeur honoraire de Foi&Vie. La revue lui rend hommage par un numéro double.
 
1997

Le pasteur Sylvain Dujancourt prend la suite d'Olivier Millet à la direction de Foi&Vie.

2004

Thierry Wanegffelen, universitaire et historien, succède à Sylvain Dujancourt.
 
2005

L'équipe d'Autres Temps, la revue du Christianisme social avec Jacqueline Amphoux, Olivier Abel et Pierre-Olivier Monteil, rejoint Foi&Vie où elle assume désormais la publication tous les deux ans des Cahiers d'éthique sociale et politique. Olivier Millet et Jean-Marc Chouraqui prennent la suite de Philippe de Robert aux Cahiers d'Études Juives.

2009

Mort de Thierry Wanegffelen. Annie Noblesse-Rocher lui succède.

2013

Frédéric Rognon prend la suite d'Annie Noblesse-Rocher.