La revue de culture protestante
Églises protestantes et judaïsme
Églises protestantes et judaïsme
Nous publions dans ce numéro certains textes issus du colloque «Judaïsme et protestantisme», organisé à Paris les 1er et 2 octobre 2010 par les Églises de la Fédération protestante de France, qui désirent poursuivre et approfondir leur réflexion sur leurs relations avec le judaïsme.

Cette réflexion, encouragée depuis plusieurs années par la Commission des relations de la Fédération Protestante de France avec le judaïsme, est attestée par les actes de ce colloque, qui se trouvent intégralement en ligne, et qui comprennent également des «Recommandations aux Églises [protestantes]» à ce sujet. (...) Nous espérons qu’elles intéresseront également nos partenaires juifs, qui se posent souvent la question de savoir en quoi les protestants français se distinguent par exemple de l’Église catholique dans leurs rapports avec le judaïsme. Quant à nos lecteurs chrétiens, protestants ou autres, ils auront ainsi l’occasion de constater une certaine diversité d’approche, selon que l’on a affaire à un regard biblique (contribution de Jan Joosten), à l’évolution de la situation depuis 1945, depuis 1967 ou plus récemment (contribution d’Alain Massini), ou à un point de vue plus systématique (Antoine Nouis). (...)

Nous publions par ailleurs dans ce même numéro certains textes issus du colloque et des concerts «La Musique spirituelle sous la tourmente nazie», qui fut en janvier 2010 à Paris la quatrième édition du Festival «Voix étouffées» (...) Dans ces articles de nature historique, mais d’une histoire qui nous touche directement, on découvrira des situations d’oppression et de résistance sur le plan musical. Michael Grill fait le point sur un compositeur juif, Otto David Manasse, actif à Munich et assassiné à Theresienstadt, mais dont des souvenirs et des œuvres viennent de refaire surface. En document nous ajoutons deux autres contributions. Benjamin François évoque la figure de l’organiste Gaston Litaize, un des artisans de l’histoire musicale et radiophonique française qui, à travers la guerre et la Résistance, a débouché à la Libération sur le paysage moderne des émissions religieuses sur les ondes. Edith Weber, enfin, revient de manière précise sur la vie musicale dans le Strasbourg occupé de 1940-1944.

(Extraits du Liminaire de Jean-Marc Chouraqui et Olivier Millet)